INSIDE JOB, LES CAUSES DE LA CRISE FINANCIÈRE

Publié le par Galaxien

Inside Job, est un film documentaire (1h48) édifiant qui analyse les causes de la crise financière mondiale actuelle et ses coupables. Le réalisateur, Charles H. Ferguson, dévoile la vérité choquante qui se cache derrière la crise économique depuis 2008, dont le coût s'élève à au moins 20.000 milliards de dollars, et qui a fait perdre emplois, maisons, retraites, économies, ruinant des millions de personnes à travers le monde, au profit des multinationales et des banksters.

 

Charles H. Ferguson a mené des enquêtes approfondies, a rencontré des acteurs majeurs de la finance mais aussi des hommes politiques et des journalistes. Il retrace ainsi la prise de pouvoir sans conteste d'une industrie malintentionnée et dévoile les liens qui existent entre d'influents universitaires et les conseils administratifs des grandes entreprises mises en cause dans cette crise venue des États-Unis... Ferguson, qui a produit, écrit et réalisé ce film, est titulaire d'un PhD en sciences politiques du MIT. Il a été consultant à la Maison-Blanche ainsi que pour Apple, IBM et Texas Instrument.
Un documentaire engagé, sans être partisan. C'est à ce point vrai qu'on est sidéré d'apprendre qu'un bon nombre des partisans de la dérégulation sous la présidence de George W. Bush sont passés entre les gouttes de la moindre contestation, et sont encore en place sous Obama. Compli­cité à tous les étages, sentiment de fuite en avant généralisée, déni scandaleux de justice comme de réalité, on sort de ce film accablé, mais aussi particulièrement ­remonté.

Inside Job est le premier film documentaire qui s'essaye à une analyse exhaustive de la crise financière mondiale qui a émergé en 2008. Selon le réalisateur, celle-ci était évitable, car, pour que la crise de 1929 et la Grande Dépression ne puissent plus se reproduire, des mécanismes avaient été mis en place qui ont protégé les États-Unis de toute crise financière jusqu’en 2008, mais, avec la dérégulation progressive du secteur financier, les années 1980 ont vu l'émergence d'une industrie de plus en plus criminelle, dont les innovations ont provoqué une succession de crises financières.
Chaque crise étant pire que la précédente, et pourtant, au vu des enjeux d'enrichissement et du pouvoir croissant de l'industrie, chacune a envoyé très peu de gens derrière les barreaux. Charles H. Ferguson fait ainsi remarquer qu’en dépit des fraudes qui ont provoqué des milliers de milliards de pertes, personne n'est allé en prison...

Le film donne la parole à l'ensemble des protagonistes, dont des experts qui avaient annoncé la crise, et qui à l’époque n'avaient pas été écoutés ou jugés être des cassandres. Selon la présentation du film faite par Sony Pictures, Inside Job révèle l'émergence d'un business dénué de tout scrupule et expose les relations scandaleuses qui ont corrompu la politique, les autorités de régulation et le monde universitaire.
Cette crise est donc la plus importante depuis celle la Grande Dépression de 1929. Son coût a été estimé à plus de 20.000 milliards de dollars. Elle a causé la perte d’emploi pour des millions de gens, qui ont aussi perdu pour certains leurs retraites, maisons et économies. Elle a menacé d'effondrement l'ordre financier mondial.

Le documentaire s’appuie sur une recherche exhaustive et de nombreux témoignages, présentés sous forme d’extraits d’entrevues avec les principaux initiés financiers, politiciens, journalistes et universitaires réputés, spécialistes de ces questions.
Ainsi, on peut entendre les réponses ou commentaires de Nouriel Roubini, Barney Frank, George Soros, Eliot Spitzer, Charles R. Morris, Dominique Strauss-Kahn, Christine Lagarde et d'autres. On voit aussi les réponses embarrassées, cafouilleuses ou vite agressives de lobbyistes qui ont défendu ou défendent les banques.
Les hedge funds, les subprimes, la titrisation, les contrats dérivés..., tous ces termes barbares sont expliqués par les intervenants, de manière claire, et palpitante. On suit Inside job comme un thriller. Vu l'aridité et la complexité du sujet, c'est une performance. Qui dit thriller dit figures du mal, et dans le genre, Henry Paulson, ex-secrétaire au Trésor, Larry Summers, Glenn Hubbard sont parfaits. On n'est pas près de les oublier. Agents influents de la dérégulation, ils sont aussi les symboles de l'impunité la plus obscène.

En particulier, le film éclaire les liens incestueux d'universitaires prestigieux, en particulier des universités de la Ivy League comme Harvard, Université Columbia et d'autres, qui, du fait de la réputation de sérieux scientifiques, ont fourni une garantie avec des articles, rapports à la chambre de commerce d'Islande, mais qui ont été rémunérés grassement et ont fait, ou font encore, partie des conseils d'administration de grandes entreprises financières mises en cause telles les banques d'affaires Merrill Lynch, Morgan Stanley, Lehman Brothers, assurances AIG, agences de crédit immobilier y compris gouvernementales dont Freddie Mac & Fannie Mae, et agences de notation financière comme Standard & Poor's, Fitch Ratings, Moody's.
Non seulement Inside Job offre une analyse détaillée des mécanismes qui ont conduit à l'effondrement du système financier international à l'automne 2008, mais il ajoute des informations, des pistes de réflexion qui étaient restées jusqu'ici à l'arrière-plan, ou tout simplement cachées.

Après avoir obtenu l'Oscar du meilleur documentaire en 2011 pour Inside Job, Charles H. Ferguson a prolongé son enquête avec un livre intitulé L'Amérique des prédateurs. Il montre comment les grandes banques ont aidé les entreprises à contourner le fisc, blanchi l'argent des dictateurs corrompus, camouflé les dettes des nations et se sont livrées à toutes sortes de fraudes.
Le livre remet en perspective trente ans de dérives autorisées, de la fin des petits établissements financiers de Wall Street détenus par des partners à la création des junk bonds, ou obligations pourries, dans les années 1990 jusqu'à la crise immobilière et la faillite de la banque américaine Lehman Brothers... Ce n'est pas moins que la fin du "rêve américain" qui est en jeu, met en garde l'auteur.

Jamais aucun dirigeant du monde de la finance n'a comparu devant les tribunaux alors que les preuves de leur responsabilité n'ont cessé de s'accumuler. Les gouvernements n'ont que timidement sanctionné, ou pas du tout, ceux qui ont fait basculer l'économie mondiale dans la récession. La fièvre des bonus, elle, a déjà recommencé...
Charles H. Ferguson dit avoir conçu ce film avec l'espoir qu'il permette à tout le monde de comprendre la nature fondamentale et les causes de ce problème mondial. Narré par l'acteur oscarisé Matt Damon, le film a été tourné entre les États-Unis, l'Islande, l'Angleterre, la France, Singapour et la Chine.

 

- Voir aussi :

KRACH, LES DESSOUS DE LA CRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE

NOIRE FINANCE : Le bal des vautours

FINANCE ET CRISE MONDIALE

GOLDMAN SACHS - Les Nouveaux Maîtres du Monde ?

GOLDMAN SACHS - La banque qui dirige le monde

PILLEURS D'ÉTAT : LES ABUS DE NOS ÉLUS

L'ESCLAVAGE DU XXIème SIECLE : De la servitude moderne

LES MAÎTRES DU POUVOIR MONDIAL

L'EMPIRE INVISIBLE : LE NOUVEL ORDRE MONDIAL

1929, LE GRAND KRACH BOURSIER

Courtes vidéos à voir également :

Le système bancaire mondial   14,00 mn.

Système bancaire : La plus grande Arnaque de toute l'histoire de l'homme !  14,52 mn.

Nous sommes tous esclaves des banques !   28,34 mn.

La conspiration des banquiers sur le monde   20,34 mn.

État et les banques : Les dessous d'un hold-up historique   2h30

Manipulation de l'économie mondiale "Confessions d'un assassin financier"  21,20 mn.

L'argent dirige le monde, mais qui dirige l'argent ?

La grande fraude, crime, subprimes et crises financières    8,35 mn.

Arnaque des Banques et dette expliquées en 3 mn   3,30 mn. 

Liborgate : Scandale financier du siècle de 350.000 Milliards de dollars !   8,39 mn.  (Audio)

La banque Goldman Sachs dirige la France et l'UE   5,21 mn.

L'arnaque de la dette publique   58,48 mn.

L'État rackette pour rembourser une dette qui n'existe pas !   40,18 mn.

La crise de la dette expliquée simplement   5,13 mn.

La dette publique, une affaire rentable   17,55 mn.   (Audio)  

Toutes les guerres ont été provoquées par les banques   8,18 mn.

Prenez conscience de notre société ! Levez-vous !   4,20 mn.

VIDEOS D'INFORMATIONS ET SCANDALES : 

Infos-Société  Infos-Société : "A voir absolument !"

Capitalisme la série  CAPITALISME : Les six épisodes  

INSIDE JOB, LES CAUSES DE LA CRISE FINANCIÈRE

Publié dans Société - Humanité

Commenter cet article